Programmes de prévention

La prévention, c'est quoi ?

Il faut différencier prévention et gestion des déchets. Cette dernière concerne le produit lorsqu'il est devenu déchet, alors que la prévention a pour objectif d'éviter que le produit ne devienne un déchet. La prévention concerne aussi bien les déchets recyclables que résiduels.

Tout au long de la vie d'un produit, les déchets peuvent être réduits : lors de la fabrication avec l'éco conception, lors du transport avec le conditionnement, lors de l'achat et de l'utilisation en pratiquant les bons gestes et lors de sa fin de vie par le réemploi ou la réparation.

Schema prevention 1

En route vers un Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage !

Les appels à projets « Territoires Zéro Déchet, Zéro Gaspillage » (TZDZG), lancés par le ministère de l’Environnement et portés par l’ADEME, visent à repérer et à accompagner les collectivités territoriales qui s’engagent dans une démarche ambitieuse de prévention, de réutilisation et de recyclage de leurs déchets. Ces territoires déclinent ainsi de manière opérationnelle les avancées de la loi de transition énergétique pour la croissance verte en matière d’économie circulaire.

153 territoires ont été désignés lauréats lors de deux appels à projets successifs (58 territoires fin 2014, et 95 territoires fin 2015). Ils regroupent au total 33,7 millions d’habitants.

Les territoires qui font le choix de se lancer dans une démarche TZDZG se mobilisent pour définir et mettre en œuvre des programmes d’actions permettant d’améliorer la gestion des déchets au quotidien, en s’inspirant d’un cahier des charges reprenant les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Ces territoires prennent un engagement politique fort, pour une durée de 3 ans, à rechercher l’exemplarité et à mobiliser des moyens pour y arriver.

Le SMITOMGA porte aujourd'hui deux programmes TZDZG, se terminant tous deux en avril 2019.

Le SMITOMGA, lors de ses candidatures, s'est engagé, à l'issue des trois années du programme, à atteindre les résultats quantitatifs suivants :

  • Réduction de 9% des Déchets Non Recyclables (poubelles grises)
  • 25% maximum de "refus de tri" dans les conteneurs d'Emballages Ménagers
  • Atteindre un taux de valorisation global (DNR+collectes sélectives+déchèteries) de 55%
  • Faire tomber la part des biodéchets dans les DNR à 10%

 

Chaque année, le SMITOMGA édite un rapport annuel permettant de mettre en avant les actions menées ou entreprises, ainsi que les résultats obtenus (augmentation des performances de tri, réduction des tonnages de déchets enfouis, etc.) sur l'année écoulée.

 

 

Logo zero dechet zero gaspi rvb hd contour

Le SMITOMGA s’engage dans un projet Européen !

ALCOTRA, Alpes Latines COopération TRAnsfrontalière, est un des programmes de coopération transfrontalière européenne. Il couvre le territoire alpin entre la France et l’Italie.
2014-2020 représente la cinquième période de programmation ALCOTRA. Depuis 1990, le programme a cofinancé près de 600 projets pour environ 550 millions d’euros de subventions européennes.

Alcotra gal

Le SMITOMGA s’engage avec cinq autres partenaires dans le projet Alcotra "In.Te.Se.". La convention de partenariat est signée pour une durée de trois ans.

La convention a été signée le 6 Octobre 2017.

 

Qui sont les partenaires ?

Le programme ALCOTRA In.Te.Se regroupe 6 partenaires, trois situés en France et trois en Italie.

Partenaires Francais :

  • Syndicat MIxte de Traitement des Ordures Ménagères du Guillestrois, du Queyras et de l'Argentiérois (SMITOMGA)
  • La Communauté de Communes du Guillestrois et du Queyras (CCGQ)
  • La Communauté de Communes du Pays des Ecrins (CCPE)

Partenaires Italiens :

  • ERICA (bureau d’études coopératif)
  • CSEA et Coabser (Collectivités en charge de la gestion des déchets autour des villes de Saluzzo et de Bra)

 

Quel objectif pour le projet ?

Les partenaires vont mettre en place des solutions innovantes pour la gestion des déchets dans les zones touristiques de montagnes, avec pour objectif d’atteindre les taux de recyclage et de valorisation imposées par les directives européennes.

Le travail sera orienté autour de trois axes :

  • La réutilisation, avec la mise en place d’une ressourcerie sur la ville de Bra en réseau avec les ressourceries des Hautes-Alpes
  • La collecte auprès des particuliers et des professionnels, avec la mise en place de systèmes innovants permettant l’identification des usagers et l’optimisation des tournées
  • Le compostage des biodéchets des particuliers et des professionnels

 

Quel objectif pour le SMITOMGA ?

L’objectif est de maîtriser les coûts de gestion des déchets tout en préservant l’environnement, pour cela le SMITOMGA souhaite réduire la quantité de biodéchets envoyés à l’enfouissement, encore estimés à 32.5% du contenu des la poubelle « Déchets Non Recyclables ».

Ce programme permettra d’installer plus de 60 sites de compostage collectif sur le territoire, de distribuer des composteurs de jardin et de proposer des solutions aux gros producteurs (compostage en établissement et test sur la collecte des biodéchets). 

Bandeau logos alcotra 1

Micro  Afin d'apprécier pleinement ce site, arrêtons nous sur quelques idées reçues !

Les camions collectent cinq flux de déchets bien distincts (OM, Emballages, Verre, Papiers, Cartons bruns). Chaque flux bénéficie d'une filière de valorisation (sauf les OM, qui sont directement enfouies).


Les déchets triés, recyclables, sont revendus à différents repreneurs (ArcelorMittal pour les aciers, OI Manufacturing pour le verre, etc.). A l'inverse, les déchets déposés dans les poubelles "Ordures Ménagères" sont enfouis, au tarif d'environ 170 €/tonne. Les matériaux triés viennent donc alléger la redevance "Déchets", alors que l'enfouissement des OM vient l'allourdir.


Effectivement, lorsque les températures sont négatives trop longtemps, il est possible que le composteur gèle. Est-ce vraiment un problème, continuez d'y accumuler vos déchets organiques, et au printemps, le processus de compostage reprendra son cours... La preuve en image !


Aucun tri ne sera effectué sur les déchets déposés dans les bacs "Ordures Ménagères". Ils seront directement déchargés et enfouis sur le site du Beynon, près de Laragne-Montéglin.

 

Bonne navigation