Nos missions

En 1987, les Communautés de Communes du Guillestrois et du Pays des Ecrins s'associent pour créer le SMITOMGA (Syndicat MIxte de Traitement des Ordures Ménagères des cantons de Guillestre et de l'Argentière).

Ces deux collectivités délègent au SMITOMGA la compétence de "Traitement des Ordures Ménagères" ainsi que la gestion du centre d'enfouissement situé à proximité de la déchèterie de Guillestre.

Ainsi, un centre d'enfouissement des déchets est construit en 1988, les Ordures Ménagères Résiduelles y étaient enfouies jusqu'en 2004, date de sa fermeture.

Centre enfouissement 1

Le SMITOMGA assure aujourd'hui deux missions principales :

  • Le traitement des Ordures Ménagères Résiduelles ("poubelles grises" - "Déchets Non Recyclables")
  • La prévention des déchets

Le traitement des Ordures Ménagères Résiduelles

Le SMITOMGA assure la gestion et le bon fonctionnement du quai de transfert des Ordures Ménagères Résiduelles, c'est à dire les déchets non recyclables.

Les camions du Guillestrois, du Queyras et du Pays des Ecrins collectent les Déchets Non Recyclables dans les différentes communes du territoire. Une fois la collecte terminée, les chauffeurs vident leurs chargements au quai de transfert du SMITOMGA à Guillestre. Ces déchets sont compactés dans un caisson de grand volume. Les 40 tonnes de déchets ainsi compactés sont envoyés vers le site d'enfouissement du Beynon pour y etre enfouis. 

Le site d'enfouissement étant situé à une centaine de kilomètres de Guillestre, le quai de transfert du SMITOMGA permet donc d'optimiser le transport des déchets non recyclables.

Sdc13018

Prévention des déchets

Avec les elus

Le SMITOMGA, outre son rôle de gestion des déchets non recyclables, assure des missions de prévention des déchets.

La prévention des déchets peut se traduire de deux mamières :

  • Éviter, réduire ou retarder l'abandon de produits ou de substances qui contribueront aux flux de déchets. C'est la prévention quantitative.
  • Limiter la nocivité des déchets eux-mêmes ou de leurs traitements. C'est la prévention qualitative.

En clair, le SMITOMGA doit mettre en oeuvre des actions permettant de réduire la quantité et la qualité des déchets déposés dans les conteneurs.

De 2011 à 2015, le SMITOMGA s'engage dans un "Programme Local de Prévention des Déchets".

La continuité de cette démarche est assurée puisqu'en 2019, le Syndicat est retenu par le Ministère de l'Environnement pour bénéficier du programme "Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage".

L'objectif de ce programme est d'agir à la fois sur les questions de réduction des déchets (ou comment ne pas en produire), mais également sur la valoration des déchets non évitables (en déchèterie notamment).

Micro  Afin d'apprécier pleinement ce site, arrêtons nous sur quelques idées reçues !

Les camions collectent cinq flux de déchets bien distincts (OM, Emballages, Verre, Papiers, Cartons bruns). Chaque flux bénéficie d'une filière de valorisation (sauf les OM, qui sont directement enfouies).


Les déchets triés, recyclables, sont revendus à différents repreneurs (ArcelorMittal pour les aciers, OI Manufacturing pour le verre, etc.). A l'inverse, les déchets déposés dans les poubelles "Ordures Ménagères" sont enfouis, au tarif d'environ 170 €/tonne. Les matériaux triés viennent donc alléger la redevance "Déchets", alors que l'enfouissement des OM vient l'allourdir.


Effectivement, lorsque les températures sont négatives trop longtemps, il est possible que le composteur gèle. Est-ce vraiment un problème, continuez d'y accumuler vos déchets organiques, et au printemps, le processus de compostage reprendra son cours... La preuve en image !


Aucun tri ne sera effectué sur les déchets déposés dans les bacs "Ordures Ménagères". Ils seront directement déchargés et enfouis sur le site du Beynon, près de Laragne-Montéglin.

 

Bonne navigation