Le SMITOMGA regarde les déchets à la loupe !

Le Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères du Guillestrois et de l’Argentièrois (SMITOMGA) est précurseur en matière de réduction des déchets puisque dès 2010, il s’est engagé à réduire de 7% les déchets produits sur le territoire via le programme local de prévention des déchets (PLPD). Objectif brillamment atteint en juillet 2015. Souhaitant continuer dans cette voie, le Président Bernard LETERRIER et les élus du syndicat ont décidé de se présenté à l’appel à projet « Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage » (TZDZG). Le SMITOMGA a été lauréat dès décembre 2014.

Le syndicat a confié au bureau d’études EcoGeos l’analyse du contenu des poubelles résiduelles, des emballages et des bennes « encombrants » de déchèterie. L’objectif est de connaitre la composition des poubelles et d’agir sur les matériaux qui peuvent être recyclés, ou non achetés ni jetés. Pour prendre en compte les spécificités touristiques de notre territoire dans les actions menées à l’avenir, il a été prévu 3 campagnes de caractérisation en 2016 :

la première s’est déroulée en février, pour connaitre les déchets des vacanciers en hiver ;

la seconde en mai, pour zoomer sur les ordures des habitants permanents ;

la dernière a eu lieu la première semaine d’août, pour estimer la production de déchets des estivants.

 

L’analyse du contenu des poubelles s’effectue en 4 temps :

Un camion poubelle décharge le contenu de sa collecte sur le sol et un premier échantillon de 500kg est réalisé :

Tracto melange tas

Les sacs poubelles sont ensuite intégralement ouverts et un second échantillon de 125 kg est sélectionné :

Vidage des sacs

Cet échantillon est amené sur le site où le tri est réalisé :

Table de tri emballage 1

Melange dechets table de tri 1

Les déchets sont séparés de la façon suivante :

- Biodéchets (déchets de cuisine, déchets verts, …)

- Papiers

- Cartons

- Composites (mélange de plusieurs matières

- Textiles

- Textiles sanitaires (couches, serviettes hygiéniques,…)

- Plastiques

- Verre

- Métaux

- Indésirables

 

Une fois le tri réalisé, chaque catégorie est pesée. Ces données permettent de connaître précisément le contenu de nos poubelles.

Les graphiques ci-dessous présentent le contenu des poubelles résiduelles et de la collecte sélective pour les deux premières campagnes. Les données estivales ne sont pas encore traitées.

Le bureau d’étude EcoGeos rendra un rapport final d’ici la fin de l’année. Ce dernier définira des orientations concrètes pour mettre en place des actions impactantes sur la réduction de production des ordures ménagères.

Micro  Afin de pleinement savourer ce site, arrêtons nous sur quelques idées reçues !

Les camions collectent cinq flux de déchets bien distincts (OM, Emballages, Verre, Papiers, Cartons bruns). Chaque flux bénéficie d'une filière de valorisation (sauf les OM, qui sont directement enfouies).


Les déchets triés, recyclables, sont revendus à différents repreneurs (ArcelorMittal pour les aciers, OI Manufacturing pour le verre, etc.). A l'inverse, les déchets déposés dans les poubelles "Ordures Ménagères" sont enfouis, au tarif d'environ 170 €/tonne. Les matériaux triés viennent donc alléger la redevance "Déchets", alors que l'enfouissement des OM vient l'allourdir.


Effectivement, lorsque les températures sont négatives trop longtemps, il est possible que le composteur gèle. Est-ce vraiment un problème, continuez d'y accumuler vos déchets organiques, et au printemps, le processus de compostage reprendra son cours... La preuve en image !


Aucun tri ne sera effectué sur les déchets déposés dans les bacs "Ordures Ménagères". Ils seront directement déchargés et enfouis sur le site du Beynon, près de Laragne-Montéglin.

 

Bonne navigation