Du nouveau dans les déchèteries !

Les plastiques durs et le matériel de ski se recyclent dans le Guillestrois !

Une nouvelle filière de recyclage est en place sur les déchèteries du Guillestrois depuis le mois de Décembre 2015. Vous pouvez désormais y apporter vos vieux skis et snowboards qui seront broyés pour extraire les métaux (orientés vers le recyclage) et produire du combustible. Les chaussures de ski (sans les chaussons), les casques (sans les mousses) et les luges sont collectés avec les plastiques durs. Cette filière accepte tous les plastiques durs en polyéthylène : mobilier de jardin, gaines de chantier, jouets pour enfants, caisses plastiques. Le PVC n’est pas accepté (tuyaux gris de canalisations, fenêtres).

Les plastiques souples en polyéthylène (numéros 2 et 4) sont également recyclés. Ils correspondent aux films de palettes et pour les plastiques domestiques aux emballages de packs d’eau et de lait, aux emballages de papiers essuie-tout et papier hygiénique… mais pas aux films en PVC !

Comment reconnaître un film plastique en PVC ? L’emballage en PVC « craque » dans la main, comme l’emballage des spaghettis, alors que le film en polyéthylène est souple, comme l’emballage d’un pack d’eau.

Plastiques durs

Le point sur les déchets acceptés en déchèterie

Toutes les filières mises en place en déchèterie permettent d’orienter les déchets vers le recyclage ou la valorisation (sauf les encombrants), et de faire des économies sur la gestion des déchets. La plupart de ces déchets seront revendus par la Communauté de Communes aux prestataires de traitement, seuls les frais de collecte et de transport resteront à charge, à l’inverse des déchets enfouis pour lesquels la prestation de traitement représente un coût important.

Voici la liste de tous les déchets que vous pouvez trier et apporter en déchèterie, avec leurs débouchés :

Cartons, verre, papiers et journaux, emballages, gros électroménager froid (réfrigérateurs et congélateurs) et hors-froid (lave-linge et lave-vaisselle), écrans, petits appareils électriques et électroniques, bois, ferraille, gravats valorisables, pneus, piles, plastiques souples, matériel de ski, plastiques durs, bouchons plastique, déchets de bricolage, jardinage et entretien, ampoules et caisson d’équarrissage : ils seront dirigés vers une filière de recyclage pour produire de nouvelles matières premières.

Les déchets verts sont broyés par un prestataire local pour produire du compost.

Les huiles végétales et minérales sont orientées vers une filière de valorisation énergétique : elles serviront de combustible pour l’industrie.

 Les vélos sont donnés à une association pour le réemploi.

Les encombrants, l’amiante et les gravats non valorisables sont orientés vers des filières d’enfouissement adaptées.

Si vos déchets sont encore utilisables vous pouvez les apporter à la Ressourcerie « La Miraille » à Saint-Martin-de-Queyrières, ils seront remis en état puis revendus en magasin.

 

Picto decheterie

Plus d’informations : 04 92 45 59 91

Micro  Afin de pleinement savourer ce site, arrêtons nous sur quelques idées reçues !

Les camions collectent cinq flux de déchets bien distincts (OM, Emballages, Verre, Papiers, Cartons bruns). Chaque flux bénéficie d'une filière de valorisation (sauf les OM, qui sont directement enfouies).


Les déchets triés, recyclables, sont revendus à différents repreneurs (ArcelorMittal pour les aciers, OI Manufacturing pour le verre, etc.). A l'inverse, les déchets déposés dans les poubelles "Ordures Ménagères" sont enfouis, au tarif d'environ 170 €/tonne. Les matériaux triés viennent donc alléger la redevance "Déchets", alors que l'enfouissement des OM vient l'allourdir.


Effectivement, lorsque les températures sont négatives trop longtemps, il est possible que le composteur gèle. Est-ce vraiment un problème, continuez d'y accumuler vos déchets organiques, et au printemps, le processus de compostage reprendra son cours... La preuve en image !


Aucun tri ne sera effectué sur les déchets déposés dans les bacs "Ordures Ménagères". Ils seront directement déchargés et enfouis sur le site du Beynon, près de Laragne-Montéglin.

 

Bonne navigation