Où en sommes nous ?

Caractériser nos déchets pour agir efficacement

Pour de mener des actions pertinentes sur la réduction des déchets, il est nécessaire de connaitre ce qui s'y trouve.

Ainsi, en 2016 et 2017, le SMITOMGA a réalisé des caractérisations des conteneurs Déchets Non Recyclables (poubelles grises) afin de connaitre la part des biodéchets, du verre, du papier, des emballages, des textiles et autres déchets s'y trouvant.

Pour avoir une vision d'ensemble sur un territoire touristique comme le notre, trois campagnes de caractérisation ont été menées ; en saison estivale, en intersaison et en saison hivernale.

Ces campagnes de caractérisation ont été programmées avant l'intégration du territoire Queyrassin au SMITOMGA. Ainsi, deux études ont vu le jour, une première sur le Guillestrois et le Pays des Ecrins, une seconde spécifique au territoire du Queyras.

Une méthodologie commune a été choisie aux deux études, afin de pouvoir comparer et regrouper les résultats.

Méthodologie de caractérisation

Les bennes collectées ont été acheminées sur le lieu d’échantillonnage (déchèterie de Guillestre et garages intercommunaux d'Aiguilles) après la réalisation de leur circuit de collecte classique et leur contenu a été déversé au sol. Pour chaque échantillon, la date et l’heure du prélèvement ainsi que la provenance ont été répertoriées dans une fiche de saisie.

À partir du flux de déchets déversés, un échantillon primaire de 500 kg est constitué sur la base de la méthode décrite dans la norme NF X30-413 « Déchets – Constitution d’un échantillon de déchets ménagers contenus dans une benne à ordures ménagères ».

Depotage om qas
Heteroclite 2

Une fois l’échantillon primaire de 500 kg constitué, il est caractérisé selon la norme NF X30-408.

La première étape de caractérisation consiste à ouvrir l’intégralité des sacs contenant des déchets et à les vider au sol avec le reste de l’échantillon. Les sacs de collecte vides sont ensuite pesés séparément.

Les éléments hétéroclites (éléments apportant de l’hétérogénéité à l’échantillon, particulièrement lourds ou volumineux, comme de grands films plastiques, de grands cartons, des objets métalliques lourds, etc.) sont retirés de l’échantillon primaire. Ils sont ensuite triés par fraction granulométrique et par catégories et sous-catégories de déchet et pesés. Ci-contre un exemple d’élément hétéroclite observé durant la campagne.

Les déchets restants (c’est-à-dire l’échantillon primaire de 500 kg moins les sacs de collecte vides et les éléments hétéroclites) sont ensuite mélangés par brassage à l’aide de la chargeuse afin de constituer un tas homogène. Un échantillon secondaire représentatif, d’une masse proche de 125 kg, est alors prélevé dans ce tas par pelletage fractionné à l’aide de la chargeuse et acheminé vers la zone de caractérisation.

La fraction de taille supérieure à 100 mm, constituée des éléments les plus gros (hors hétéroclites), est triée intégralement selon les catégories et sous-catégories spécifiées dans la grille de tri (voir ci-après).

La fraction granulométrique comprise entre 20 et 100 mm, constituée des éléments moyens, est homogénéisée puis pesée. Un sous-échantillon de 7 kg environ est ensuite constitué par pelletage fractionné puis trié selon les mêmes catégories et sous-catégories que la fraction « > 100 ».

Carac crible
Carac tri fines

Pour finir, la fraction fine, constituée d’éléments de taille inférieure à 20 mm, est pesée en intégralité. Un échantillon de 2 à 3 kg est ensuite prélevé puis conditionné pour envoi aux laboratoires Wessling, pour caractérisation de la fraction organique (détermination de la Matière Organique Totale).

Ci-contre les différentes catégories de déchets triés.

Chaque catégorie a ensuite été pesée afin d'obtenir une représentation des déchets présents dans nos conteneurs ordures ménagères (déchets non recyclables).

Carac grille categories

Résultats sur le territoire des huit communes du Queyras

Poubelle resultat carac queyras modif1

Résultats sur le territoire des 17 communes du Guillestrois et du Pays des Ecrins

Contenu DNR CC G-PE

Téléchargez les résultats complets des études de caractérisation des Déchets Non Recyclables

  • Nom du fichier : Rapport complet - caractérisation DNR secteur Guillestrois et Pays des Ecrins
  • Taille : 7.38 Mo
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Synthèse des résultats - caractérisation DNR secteur Guillestrois et Pays des Ecrins
  • Taille : 1.47 Mo
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Rapport complet - caractérisation DNR secteur Queyras
  • Taille : 5.82 Mo
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Synthèse des résultats - caractérisation DNR secteur Queyras
  • Taille : 515.9 Ko
yes /

Télécharger

Cette étude constitue le diagnostic initial du territoire, qui permettra au SMITOMGA et aux Communautés de Communes adhérentes de cibler les actions prioritaires pour atteindre ses objectifs de réduction des déchets.

Ces résultats mettent en effet en évidence une grande majorité des déchets évitables ou triables dans les conteneurs d'Ordures Ménagères...

Micro  Afin de pleinement savourer ce site, arrêtons nous sur quelques idées reçues !

Les camions collectent cinq flux de déchets bien distincts (OM, Emballages, Verre, Papiers, Cartons bruns). Chaque flux bénéficie d'une filière de valorisation (sauf les OM, qui sont directement enfouies).


Les déchets triés, recyclables, sont revendus à différents repreneurs (ArcelorMittal pour les aciers, OI Manufacturing pour le verre, etc.). A l'inverse, les déchets déposés dans les poubelles "Ordures Ménagères" sont enfouis, au tarif d'environ 170 €/tonne. Les matériaux triés viennent donc alléger la redevance "Déchets", alors que l'enfouissement des OM vient l'allourdir.


Effectivement, lorsque les températures sont négatives trop longtemps, il est possible que le composteur gèle. Est-ce vraiment un problème, continuez d'y accumuler vos déchets organiques, et au printemps, le processus de compostage reprendra son cours... La preuve en image !


Aucun tri ne sera effectué sur les déchets déposés dans les bacs "Ordures Ménagères". Ils seront directement déchargés et enfouis sur le site du Beynon, près de Laragne-Montéglin.

 

Bonne navigation